C’est dans un petit bar sur les bords du canal Saint-Martin que nous retrouvons JIMM pour parler de son nouvel album « Incandecence » mais pas seulement !

Ultrarock : Salut Jimm, merci d’avoir répondu présent pour cette interview d’UltraRock. L’album Incandecence est sortie le 28 septembre. Quels sont les retours ?

Jimm : Pour l’instant, ça va. J’ai eu pas mal de chroniques dans les médias. C’est plutôt bien accueilli, ça plait assez dans l’ensemble.

UR : Je n’ai vu que des chroniques positives. J’en ai même vu de Belgique, des Pays-Bas…

Jimm : Oui, il y en a eu deux sur des sites hollandais, une sur un site espagnol, une sur un site belge. Après il y a les sites français… Il y a juste une (chronique) sur un site hollandais, de metal assez bourrin, qui m’a descendu. Mais bon, c’est le jeu de toute manière !

UR : Quelles améliorations as-tu apportées à cet album par rapport au premier ?

Jimm : Je dirais principalement au niveau des textes et de la voix. Parce qu’au niveau musique, ça reste un peu dans le même style que le précédent. Je chante mieux qu’il y a trois ou quatre ans. Les textes, j’ai essayé de les bosser un peu plus. Et aussi au niveau de la prod, on a fait plus d’arrangements sur ce qui est des chœurs, travail des voix. Je dirais principalement une amélioration au niveau de la partie vocale.

UR : Pour toi, c’était la partie qui demandait le plus d’attention ?

Jimm : A la base je suis guitariste et je chante un peu par défaut. Je suis meilleur guitariste que chanteur, largement, et je ne suis pas auteur non plus. Donc je trouvais ça important, c’est normal !

[Lire la suite sur le site]